Anticiper vos obsèques, c’est actuellement possible ! Et ce, avec plus d’affinité et de simplicité. Selon le type de contrat, vous pourrez aider votre famille en intégralité ou en payant une partie. Cela les déchargera aussi de toutes les formalités administratives stressantes. Mais quel type d’assurance choisir ? Est-ce avantageux ?

Et que faire si l’on souhaite planifier ses obsèques ?

Afin d’assurer le bon déroulement de vos funérailles selon vos consignes et votre volonté, il n’y a rien de mieux qu’une assurance obsèques en prestation. De la sorte, vos proches seront épargnés de ces longues procédures à suivre, et de toutes les organisations depuis la mise en bière jusqu’à l’inhumation ou à la crémation. De ce fait, vous avez deux options

  • Soit vous souscrivez directement une assurance en prestation en agence des pompes funèbres comme guide-obseques avec un choix standard
  • Soit, vous optez pour une assurance obsèques en capital, dont le bénéficiaire sera l’entreprise spécialisée en funérailles de votre choix.

En effet, avec un tel contrat, le financement de vos funérailles et de la cérémonie sera pris en charge par l’assureur. Et vous pourrez personnaliser vos obsèques : le cercueil, la trajectoire, la pierre tombale, le monument funéraire, l’opérateur funéraire… En tout cas, tous les services dont le prestataire sera tenu d’effectuer seront annexés dans le contrat. De la sorte, l’individu pourra mourir en paix. C’est la meilleure option pour que sa volonté soit respectée et que sa famille n’ait pas à débourser un centime!

Une assurance obsèques en capital pour soulager les proches financièrement ?

Il s’agit d’une assurance, et en cas de décès du souscripteur, le montant sera versé aux bénéficiaires. Le risque est que personne ne saura si la somme totale sera entièrement dédiée aux funérailles ou non. La famille pourra alors l’utiliser pour d’autres fins.

Par ailleurs, il existe d’autres alternatives, comme le paiement des prestataires avec le solde de compte du défunt ? Les frais seront prélevés directement à l’établissement bancaire, dans la limite de 3050 euros. Sinon, en cas de problème financier, les frais seront déduits de l’actif de succession jusqu’à concurrence de 1 500 euros.

Pour les salariés, la sécurité sociale verse un capital décès au conjoint ou aux descendants du défunt, dont le montant sera entre 332,76 et 8 319 euros. De même que certaines mutuelles obligatoires et caisses de retraite déboursent un capital aux bénéficiaires désignés par le souscripteur.

Bon à savoir !

Le terme du contrat de chaque entreprise est différent. Ainsi, restez toujours sur vos gardes et lisez attentivement le contrat avant de signer. En effet, tout doit être clair :

  • Quels sont les services couverts par l’assurance ?
  • Et quels sont ceux qui ne sont pas couverts ?

Aussi, vous pourrez demander l’annulation du contrat si les prestations offertes ne sont pas détaillées dans le contrat.