Elon Musk lance son premier camion électrique, mais ce n’est pas le premier véhicule électrique lourd. Cependant, le Tesla continue de fasciner…

Elon Musk n’a jamais caché son désir d’emmener tout le monde sur Mars et un jour, dit-il, il y parviendra ! Tout en continuant à travailler sur ce projet, il garde les pieds sur terre et réfléchit à la manière d’améliorer la vie sur terre. Après les voitures électriques et les voyages intercontinentaux ultrarapides, le PDG de Tesla veut, maintenant, envahir le secteur du fret avec son Semi Truck, son premier camion électrique.

Il va s’en sortir ? !

Semi Truck : le camion électrique ayant l’apparence d’une limousine

La sortie du premier camion électrique de Tesla fait l’objet de rumeurs, depuis un certain temps. Après plusieurs rumeurs et avant-premières, Musk l’a officiellement dévoilé. Sur le marché.

Le Semi (qui signifie camion en argot américain) est équipé des mêmes technologies de conduite autonome que celles, déjà, présentes sur les voitures de la marque Tesla. Comme il s’agit d’un véhicule doté de quatre moteurs électriques, le constructeur assure une autonomie maximale de 800 km sur une seule charge, alors que les véhicules de transport lourd actuels atteignent une distance de 1500 km avec un plein de diesel.

Le temps d’attente pour recharger les batteries du Megacharger du Semi Truck ? Seulement 40 minutes, un temps qui peut être utilisé pour les arrêts obligatoires auxquels sont soumis les chauffeurs routiers ou lors du chargement et du déchargement des marchandises.

Le camion se recharge, également, grâce à un système de panneaux solaires.

Grâce à l’expérience acquise avec les voitures électriques Model S et Model X, le Semi sera, également, doté d’un système de conduite automatique (AutoPilot), comprenant le freinage d’urgence automatique, l’alerte de recul et le maintien dans la voie.

Une autre particularité de ce camion est le siège du conducteur qui est situé au milieu de la cabine ; cependant, il y a, aussi, un siège pour le passager. Les autres caractéristiques principales du Semi Truck sont : l’accélération de 0 à 100 kmh en 20 secondes avec une charge complète, une consommation inférieure à 2 kWh tous les 1,6 km, quantifiable par une économie de carburant de plus de 200 000 $.

L’objectif de Tesla : battre ses concurrents !

Le « miracle » annoncé par Musk lors d’une conférence de présentation bondée s’explique par un coefficient de pénétration dans l’air (Cx) record : 0,38 (alors que la moyenne actuelle est de 0,70).

Mais le Semi Truck de Tesla n’est pas le seul ni le premier projet de camion électrique : d’autres géants du secteur poussent, également, dans cette direction. Mais pourquoi Tesla semble-t-il, déjà, avoir une longueur d’avance sur tout le monde ?

La réponse est simple : lorsque Musk a pensé au Semi, il n’a pas imaginé un simple camion électrique, mais il veut le faire en mettant la concurrence en déroute…

L’E-Fuso Vision One de Daimler, par exemple, devrait être lancé en 2021, mais ses performances, en termes d’autonomie, sont moindres : environ 350 km. En revanche, le modèle de classe 8 du projet Portal de Toyota, alimenté par l’électricité et l’hydrogène, est déjà en vente, depuis octobre dernier. Il a une autonomie d’un peu plus de 200 km sur une charge et peut transporter jusqu’à 36 tonnes de marchandises.

Volvo et Samsung ont, également, déclaré récemment qu’ils avaient commencé à développer un modèle de batterie électrique destiné aux poids lourds.

Et le prix ?

Pour réserver le Semi Truck, il faut verser un acompte de 20 000 dollars : la version avec 480 km d’autonomie est proposée à 150 000 dollars, tandis que celle qui offre 800 km d’autonomie est proposée à 180 000 dollars.

Les premières réservations ont, déjà, commencé… également, en provenance d’Italie.