Tout le monde s’accorde sur l’importance du respect du code de la Route. Malgré cela, les forces de l’Ordre relèvent toujours plus d’infractions, sans parler des chiffres de la mortalité rappelés récemment par la Sécurité Routière. Connaissez-vous la liste des excès les fréquemment sanctionnés sur route ? La réponse se trouve dans le texte ci-dessous !

Le défaut de stationnement

Il s’agit d’un problème qui concerne essentiellement les grandes zones urbaines. De plus en plus de communes font le choix de restreindre voire d’interdire l’accès au centre-ville aux véhicules à moteur thermique, notamment en diminuant le nombre de places disponibles pour stationner. Les autorités estiment ainsi que le nombre de contraventions délivrées pour non respect des règles de stationnement augmente chaque année de plus de 5 %. Les amendes ne sont pas les seules sanctions possibles. Si en plus le stationnement interdit est considéré comme abusif ou gênant (bouchant l’accès à une voie de garage par exemple) alors le véhicule pourra être enlevé et mis en fourrière. Vous serez alors redevable des fameux frais de fourrière. Par conséquent, vous aurez à régler l’enlèvement de votre véhicule suite à sa mise en fourrière ainsi que le montant de la sanction administrative.

Les excès de vitesse

C’est l’infraction la plus souvent commise par les automobilistes et de très loin ! On comptabilise ainsi plus de 16 millions d’infractions de ce type constatées en 2019, soit plus de la moitié de la totalité des contraventions. Vous n’êtes pas sans savoir que la vitesse se trouve être à l’origine de nombreux accidents. Elle décuple les effets du choc occasionnant ainsi des blessures bien plus graves, même si le conducteur portait bien sa ceinture de sécuritéLes Forces de l’Ordre multiplient les contrôles surprises au bord des routes afin d’empêcher les excès de vitesse les plus importants. Ces dernières années, le législateur a également autorisé le recours aux contrôlés automatisés à l’aide de radars fixes ou de dispositifs mobiles embarqués dans une voiture banalisée. Attention donc aux précieux points de votre permis de conduire si vous avez tendance à avoir parfois le pied lourd sur l’accélérateur ! Dans les cas les plus graves, vous risquez même le placement de votre véhicule en fourrière.

L’usage du téléphone au volant

C’est assurément l’infraction qui connaît la plus forte progression depuis ces dix dernières années. Il faut dire que les smartphones ont envahi le quotidien de nombreux français. Ils servent même de GPS pour indiquer le chemin ou d’avertisseurs de dangers et de contrôles. Ils sont donc devenus au fil du temps réellement indispensables aux conducteurs, d’autant plus que ces derniers passent de plus en plus de temps dans leur voiture devenue alors un second bureau. Qui donc n’a jamais cédé à la tentation de consulter ses mails ou ses SMS alors qu’il se trouvait au volant d’un véhicule ? Pourtant, il suffit de quitter la route des yeux durant une seule seconde pour qu’un accident se produise.

Si vous vous sentez incapable de résister à une telle envie, préférez éteindre votre téléphone lorsque vous conduisez. Vous pouvez également investir dans du matériel technologique vous permettant d’avoir une conversation par téléphone sans jamais devoir poser les mains sur l’appareil. Il existe également différents systèmes permettant d’afficher le contenu des mails et SMS directement sur l’écran du tableau de bord de votre véhicule.

Les contrôles des forces de l’Ordre

Si vous circulez habituellement en dehors des grandes agglomérations, vous avez sans doute noté une augmentation du nombre de points de contrôle sur la route. La Gendarmerie et les services de Police ont en effet reçu l’ordre d’être plus présents et plus visibles. Ils procèdent donc à des opérations de vérifications particulièrement spectaculaires à l’image par exemple des contrôles nocturnes en direction des fêtards rentrant de soirée. Des opérations plus spécifiques peuvent aussi être menées. Par exemple, il n’est pas rare de voir les gendarmes à proximité des péages autoroutiers durant les grandes périodes de migration. Ils vérifient alors que les capacités de chargement de chaque véhicule soient bien respectées.

Contrairement à une idée trop largement répandue, de telles opérations peuvent également se dérouler dans les grands centres urbains et concerner les véhicules non motorisés (vélo, trottinette etc) Il faut également prendre en considération les impacts du contexte sanitaire actuel qui renforce la fréquence et l’intensité des activités de contrôle. Il est ainsi demandé aux Forces de l’Ordre de faire respecter les principes du couvre-feu et parfois même du confinement. Elles s’assurent donc du droit de chacun à circuler ou non.