Le tourisme est un secteur florissant dans le monde entier. Garantissant une rentabilité considérable surtout en été, de nombreux particuliers et professionnels exploitent ce domaine. Alors que vous recherchez un emploi stable et évolutif, conduire une voiture destinée pour les touristes vous permettra d’assurer les besoins de votre famille. Suivez quelques conseils pour signer un contrat de chauffeur VTC partenaire dans les meilleurs délais.

Maîtrisez les enjeux de la profession

La région parisienne rassemble plus de 35 000 chauffeurs VTC. Cet emploi propose une rémunération attractive pour les conducteurs qui adorent voyager. Effectivement, travailler à bord d’un véhicule de tourisme avec chauffeur offre un taux horaire intéressant. Vous serez à bord d’un véhicule de transport particulier pour 9 passagers au maximum. À la différence d’un taxi, un VTC ne se déplace qu’à la demande des clients. Il peut devenir partenaire d’un restaurant, d’un hôtel, d’un parc ou des centres de loisirs pour les touristes. Vous n’aurez pas du mal à décrocher un contrat avec les organisateurs de voyage de votre région.  Dans ce cas, vous serez engagé à assurer le transfert des vacanciers de l’aéroport vers leur lieu d’hébergement et aussi leurs déplacements tout au long de leur séjour. Afin de rencontrer les clients potentiels, vous avez intérêt à développer votre relation auprès des agences de voyages mais également les particuliers passionnés par le voyage. 

Réservez quelques minutes pour visiter quelques plateformes dédiées  aux services VTC dans votre région. En seulement quelques clics, vous profiterez des meilleures raisons pour devenir chauffeur Heetch particulier. En même temps, des applications au choix seront à votre disposition afin de faciliter la bonne gestion de votre activité ainsi que l’optimisation de votre chiffre d’affaires.

Obtenez votre licence VTC

Devenir chauffeur Hteech particulier requiert des bagages intellectuels au préalable. Chaque conducteur, disposant déjà d’un permis de conduire, doit suivre une formation. Vous n’avez qu’à rejoindre un centre de formation VTC agréé. Ce qui vous aidera à réussir votre examen. Autrement, en absence de formation, informez-vous sur les thèmes mis en avant lors de l’examen réservé aux conducteurs qui sont déjà en poste depuis quelque temps. Vous subirez deux épreuves dont un QCM et des questions ouvertes. Ces deux volets concernent principalement la sécurité routière ou la réglementation des transporteurs dans votre pays. À votre succès, votre licence VTC sera dans votre poche. Les chauffeurs qui ont une expérience solide de plus de 12 mois dans le domaine du transport peuvent obtenir une reconnaissance d’aptitude professionnelle.

Il convient de préparer quelques documents officiels. Le conducteur en question doit se munir de sa carte d’identité, de son justificatif de domicile, de son permis de conduire et de son attestation de réussite à l’examen VTC. Dans la plupart des cas, il est important d’avoir une attestation d’aptitude physique au transport public de personnes et aussi de quelques photos d’identité. La demande de votre carte professionnelle doit être réalisée auprès de la préfecture de votre quartier. Afin d’éviter les déplacements, envoyez votre demande par courriel. 

Créez votre propre entreprise de transports

Dès que vous avez en main votre carte VTC, il est temps de passer au démarrage de votre activité professionnelle. Si vous avez déjà un véhicule, vous pouvez créer votre propre entreprise individuelle. Pour commencer, pensez à régulariser quelques paperasses juridiques. Misez sur le statut d’auto entrepreneur si vous envisagez un chiffre d’affaires annuel inférieur à 70 000 euros. Lorsque votre société remplit les conditions juridiques nécessaires, vous pourrez désormais devenir chauffeur Heetch. Légalisez votre source de revenus avec une licence VTC. 

Il est bon de retenir que la carte VTC doit être renouvelée tous les 5 ans. Préparez-vous à suivre 14 heures de stage de formation avant de bénéficier d’une nouvelle carte. Pour les conducteurs qui ne disposent pas de voiture, devenez un salarié d’une entreprise de transports. Pour cette option, vos horaires de travail seront déterminés par votre employeur. Toutefois, préparez-vous à travailler la nuit et même les jours fériés.

Réalisez votre inscription dans le registre des VTC

Demandez votre licence VTC en devenant membres des exploitants VTC. Vous devez fournir une copie de votre carte VTC, votre assurance de responsabilité civile et professionnelle, puis un extrait K-bis de votre entreprise. En même temps, n’oubliez pas de présenter la carte grise de la voiture avec laquelle vous désirez transporter les touristes. Préparez-vous à payer des frais d’inscription pour valider votre adhésion.

Menez des activités de communication efficaces pour faire connaître votre entreprise de transport de touristes. Vous pouvez créer votre plateforme web et partager vos services sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à déposer des flyers auprès des hôtels et des parcs d’attractions pour touristes de votre région. Rien ne vous empêche de proposer vos prestations chez les agences de voyage les plus fréquentées par les touristes. Si vous songez à devenir chauffeur Heetch VTC, une application pour smartphone vous assistera à toute heure. Elle vous permettra de gérer au mieux vos rendez-vous et les itinéraires de chaque touriste. Vous pourrez même jongler entre quelques courses dans une seule journée.